Photographie officielle de la réunion de Tahiti à la France

 

La France réaffirme sa position
En 1870, la IIIe République décide d’imposer un contrôle plus direct sur ses territoires océaniens. A la mort de Pomare Vahine IV en 1877, la France espère obtenir le contrôle total du royaume. Dès 1878, le gouverneur J.-F.Planche demande à Pomare V de se dessaisir de ses pouvoirs au profit des autorités françaises. Pomare V refuse.

Le royaume Pomare devient une colonie française
En 1880, le gouverneur Isidore Chessé renouvelle la demande. En échange, il promet au roi la conservation de ses titres, le paiement de ses dettes, les honneurs et préséances dus à son rang et une pension. Cette fois, il renonce à ses pouvoirs.
Le 29 juin 1880, à 9h00 du matin, il fait réunir les chefs et des représentants des districts et signe l’acte d’annexion à la France. Signé très rapidement, cet acte n’a pas le temps d’être contesté. 
En contrepartie, Pomare V demande au gouvernement de la République de continuer à gouverner ses sujets en tenant compte des lois et coutumes tahitiennes. L’acte d’annexion sera promulgué le 30 décembre 1880. Les demandes de Pomare n’apparaîtront pas dans la ratification. Désormais, le pouvoir n’appartient plus au roi mais au gouverneur.